Plan de relance : plus de 20 milliards pour la transition énergétique



Emmanuel Macron a invoqué la « croissance écologique » contre la « décroissance verte », lors d’un entretien accordé à l'occasion de la Fête Nationale. C’est certain, la transition écologique fera partie des grands volets du plan de relance actuellement en concertation. Dans quelles proportions et quelles sont les mesures attendues pour la rénovation énergétique ? Retour sur les éléments dévoilés à ce jour et sur les enjeux pour la rénovation thermique des bâtiments.



Combien pour la transition écologique ?


Au lendemain de l’interview présidentielle du 14 juillet, le Premier ministre Jean Castex annonçait plus de 20 milliards d’euros mobilisées pour la transition écologique. Cette somme devrait couvrir les dépenses en rénovation thermique du bâtiment, mais aussi celles des secteurs de l’énergie, des transports ou encore de l’alimentation. Quelques jours auparavant, Emmanuelle Wargon, Ministre chargée du Logement, confiait sa volonté de consacrer 4 à 5 milliards d’euros au seul secteur du bâtiment avec pour objectif :

· d'investir dans la rénovation des bâtiments publics (écoles, ehpad, hôpitaux…) ;

· de soutenir financièrement les ménages dans de leur projet de rénovation énergétique.

Le plan de relance devrait se préciser dans les prochaines semaines, en concertation avec les partenaires sociaux et les collectivités territoriales, avant d’être dévoilé à la rentrée. Lors d’une interview accordée au JDD le 26 juillet, Bruno Le Maire a évoqué une enveloppe 30 milliards d’euros pour la transition écologique, un secteur qu’il qualifie de « prioritaire ». Ce montant serait proposé de concert avec la Ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, dans une volonté de d’encourager « un nouveau modèle de croissance fondé sur la décarbonation, la sobriété énergétique et les innovations vertes », selon les propos rapportés par le JDD.




Le coût de la relance amorti à long terme


À l’issue de l’accord signé le 21 juillet entre les 27 États membres, la France s’est vu attribuer 40 milliards d’euros de subventions dans le cadre du plan de relance européen. Cette somme financera une partie du plan de relance national de 100 milliards d’euros. La « dette covid », comme l’a qualifiée Emmanuel Macron en référence à la proposition de Bruno Le Maire, devrait être isolée et amortie « sur le très long terme ». Comment ? Concrètement, pour la rénovation énergétique le retour sur investissement passe la création d’emplois dans la filière et par les économies d’énergie réalisées dans le secteur du bâtiment, sans oublier la réduction des émissions polluantes. Comme l’ont rappelé Emmanuelle Wargon et Barbara Pompili lors du Conseil de défense écologique, le bâtiment totalise environ 20 % des émissions de CO2 du pays. Cette part est due, en grande partie, aux dépenses en chauffage.


Un investissement nécessaire face aux enjeux sociaux, sanitaires et climatiques


Investir dans la rénovation impacte directement la facture d’énergie des Français. Dans les bâtiments les plus énergivores, la surconsommation d’un ménage peut coûter jusqu’à 1000 € par mois, selon les données communiquées par Emmanuelle Wargon. Sachant que la France compte environ 7 millions de « passoires thermiques », ce sont autant de foyers qui voient leur budget restreint par les dépenses en énergie. Ces logements sont, de surcroît, largement occupés par des familles aux revenus modestes qui doivent arbitrer entre les factures de chauffage et d’autres postes dépenses essentiels. Dans ces conditions entre « froid subi » et insalubrité, les occupants tendent à développer diverses pathologies, notamment respiratoires. Le coût médical de la précarité énergétique est difficile à chiffrer, mais néanmoins estimé à 650 millions d’euros par an pour les collectivités, selon les chiffres transmis par la Ministre chargée du Logement. L’isolation renforcée des logements, mais aussi des bâtiments publics va également dans le sens d’une meilleure « résilience face aux changements climatiques ». Avec la récurrence des épisodes caniculaires, les bâtiments doivent s’adapter et s’équiper pour lutter efficacement et durablement contre les vagues de forte chaleur.




L’accompagnement indispensable au développement des aides à la rénovation


Le dispositif Ma Prime Rénov, introduit avec succès en janvier 2020, sera élargi à l’ensemble des ménages sans conditions de revenus dès 2021. L’aide distribuée par l’Anah (Agence nationale de l’habitat) est pour l’instant réservée aux ménages aux revenus modestes et très modestes. En complément, les Français appartenant aux autres catégories de revenus peuvent bénéficier du nouveau crédit d’impôt forfaitaire, remplaçant le traditionnel CITE (Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique) à 30 %. D’autres aides sans conditions de revenus sont également maintenues comme l’éco-prêt à taux zéro et les aides biosourcées CEE (Certificats d’Économies d’Énergie).


Si les investissements dans les aides encouragent les particuliers dans leur projet, les bénéfices restent limités en l’absence d'accompagnement. Les ménages non avisés sont, à la fois plus en proie aux arnaques, et moins enclins à évaluer les actions prioritaires dans leur logement. Ce dernier point est crucial, car une action de rénovation n’est réellement efficace que si elle est envisagée dans un projet global. Ainsi, un système de chauffage performant n’aura que peu d’impact au sein d’un logement mal isolé. Les rénovations partielles et parfois mal calibrées, menées à l’occasion d’un coup de pouce financier, sont le résultat d’un manque de suivi et d'information. Cette mission d’accompagnement indispensable repose sur différents acteurs de terrain tels que les conseillers des espaces info énergie, ceux du réseau FAIRE, mais aussi les artisans spécialisés en rénovation énergétique. Leur engagement auprès des particuliers, aux côtés des mesures de soutien financier, sera essentiel à la mise en place pertinente d’un plan de rénovation massif.


Corinne Garnier


DÉCOUVREZ LES SOLUTIONS DE PLANETE ENER-J 
POUR TOUS TRAVAUX DE RENOVATION ECOLOGIQUE
REALISEZ VOS ETUDES THERMIQUES ET QUALITE DE L'AIR AVEC OXIVI 

Inscrivez vous à notre newsletter

  • Facebook
  • Twitter
  • YouTube

© 2020 par Planète Ener-J & Oxivi. Créé avec Wix.com